Avec le réchauf­fe­ment clima­tique, la Sibé­rie s’ef­fondre sur elle-même

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 15 juin 2016

inside_map_closeCrédits : Sibe­rian Times Il y a 25 ans, au cœur de la forêt boréale en Sibé­rie, un gouffre mons­trueux est apparu dans l’in­dif­fé­rence la plus totale. Aujourd’­hui, le cratère de Bata­gaï s’étend sur plus d’1,5 km pour envi­ron 120 mètres de profon­deur. Selon des experts en géolo­gie, il croît d’au moins 18 mètres par an. 1465917994453669Le cratère de Bata­gaï, que les scien­ti­fiques l’ap­pellent « megas­lump », le vide immense. Durant les années 1990, des indus­tries ont exploité plusieurs parcelles de forêt sans savoir qu’elles déclen­che­raient une catas­trophe natu­relle. De la même manière que le climat fut boule­versé à l’échelle plané­taire, des vagues de chaleur sans précé­dent ont envahi la Yakou­tie – une des régions les plus froides de la Terre – et fait fondre des couches de glace restées intactes pendant plus de 200 000 ans. C’est là que la terre a commencé à se défor­mer. Certains scien­ti­fiques y voient une anoma­lie, poten­tiel­le­ment irré­ver­sible, qui présage des pires catas­trophes. Le Dr. Julian Murton, profes­seure de géolo­gie à l’uni­ver­sité du Sussex en Angle­terre, fait partie des seules personnes étudiant le cratère : « Je pense que le cratère de Bata­gaï conti­nuera de croître jusqu’à ce qu’il ne reste plus de glace ou qu’elle soit recou­verte par les effon­dre­ments sédi­men­taires. Il est assez probable que d’autres cratères de ce genre se déve­loppent en Sibé­rie si le réchauf­fe­ment clima­tique se pour­suit. » 1465917951107445Les Yakoutes, une ethnie locale, surnomment le cratère « la porte des enfers ». Le cratère de Bata­gaï permet aux paléo­géo­logues d’ob­ser­ver les traces de la dernière période glaciaire du nord-est de la Sibé­rie. L’équipe de Julian Murton aurait décou­vert une carcasse de bison, les restes gelés d’un bœuf musqué, un mammouth ainsi qu’un cheval vieux de 4 400 ans. 1465918217109395L’équipe du Dr. Julian Murton Selon elle, il semble­rait que le site de Bata­gaï ait déjà connu un réchauf­fe­ment clima­tique ayant entraîné une érosion de la terre. Cepen­dant, les cratères se multi­plient en Sibé­rie, et certains sont créés suite à une soudaine explo­sion souter­raine. inside B1 GV July 2015 Crédits : Sibe­rian timesinside best aerial viewCrédits : Sibe­rian Timesinside just crater gvCrédits : Sibe­rian Times Julian Murton pense qu’en étudiant les enre­gis­tre­ments géolo­giques de la dernière période de réchauf­fe­ment clima­tique, qui s’est produite il y a 10 000 ans, on pourra mieux anti­ci­per ce qui risque d’ar­ri­ver à la Sibé­rie. D’au­tant plus que cette fois-ci, avec les rejets de gaz produits par l’homme, le niveau de CO² est de 400 parties par million contre 280 parties par million il y a 10 000 ans… Source : Sibe­rian Times Ils n’avaient jamais entendu parler de la Seconde Guerre mondiale. 0000000

Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy course