fbpx

Ce casque récu­père un an de perte de mémoire chez les malades d’Alz­hei­mer

par   Servan Le Janne   | 23 septembre 2019

Dans un article paru à la mi-septembre, l’agence scien­ti­fique IOS Press présente les vertus excep­tion­nelles d’un casque bleu. Cet appa­reil aux airs de bonnet de bain envoie des ondes élec­tro­ma­gné­tiques vers le cerveau. Grâce à lui, certains patients atteints d’Alz­hei­mer sont parve­nus à rassem­bler leurs souve­nirs. Et si son effi­ca­cité était confir­mée, il pour­rait bien­tôt rester dans les mémoires.

Pendant deux mois, huit volon­taires modé­ré­ment affec­tés par la mala­die d’Alz­hei­mer ont enfilé le MemorEM à deux moments de la jour­née. À chaque fois, ils·elles rece­vaient ainsi un trai­te­ment d’une heure à base d’ondes élec­tro­ma­gné­tiques. De « meilleures perfor­mances cogni­tives » ont été obser­vées chez sept patients. « Aucun d’entre eux ne voulait rendre l’ap­pa­reil », souligne le biolo­giste Gary Aren­dash, PDG de NeuroEM Thera­peu­tics.

Crédits : NeuroEM Thera­peu­tics

Parmi les auteurs de l’étude, deux font partie de cette entre­prise qui déve­loppe le casque. Cela dit, l’ar­ticle qui relate leurs recherches a été relu par des pairs. Il succède qui plus est à une série d’ex­pé­riences simi­laires menées sur des souris. Elles ont montré que les ondes élec­tro­ma­gné­tiques peuvent neutra­li­ser les protéines amyloid-beta et tau auxquelles on prête un rôle dans le déve­lop­pe­ment d’Alz­hei­mer.

D’après Gary Aren­dash et ses collègues, le MemorEM a « inversé » un an de déclin de mémoire. « Je suis revenu », a déclaré un des patients portant le MemorEM. Des expé­riences de plus grandes ampleurs sont toute­fois néces­saires afin de démon­trer son effi­ca­cité.

Source : IOS Press

Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Download Best WordPress Themes Free Download
online free course

PLUS DE SCIENCE