L’Église catho­lique n’a pas de posi­tion offi­cielle quant à savoir si Harry Potter peut être lu par les fidèles. En 2003, un porte-parole du Vati­can avait indiqué que le contenu de l’œuvre de JK Rowling était conforme à la morale chré­tienne, mais dans les faits, les livres ont souvent été inter­dits.

« Chaque pasteur a l’au­to­rité cano­nique pour prendre de telles déci­sions pour son école parois­siale », déclare Rebecca Hammel, direc­trice des écoles pour le diocèse catho­lique de Nash­ville. Avada keda­vra.

Source : The Tennes­sean