Démasqué 30 ans après ses meurtres, ce serial killer coréen ne sera pas jugé

par   Adrien Gingold   | 21 septembre 2019

La police coréenne a indiqué jeudi 19 septembre qu’elle avait enfin démasqué le tout premier tueur en série du pays, et l’un des plus meur­triers, mais il ne pourra pas être pour­suivi, relaie The Guar­dian.

La police lui courait après depuis 1986, soit plus de 30 ans : l’au­teur présumé de neuf viols et meurtres entre 1986 et 1991 a été confondu par de nouvelles analyses ADN. Ses crimes avaient inspiré le film Memo­ries of Murder réalisé en 2003 par Bong Joon-ho, lauréat de la dernière Palme d’Or.

La traque de Lee Chun-jae avait déployé des moyens extra­or­di­naires et des dizaines de milliers de poli­ciers. L’homme de 56 ans est déjà incar­céré pour le viol et le meurtre de sa belle-sœur en 1994 à Cheongju, pour lesquels il purge une peine de prison à vie.

Toutes les victimes de ce préda­teur sexuel sont des femmes âgées de 13 à 71 ans, enle­vées, violées, puis étran­glées et ligo­tées, avant que le meur­trier ne se débar­rasse des corps dans l’eau.

La traque du cinquan­te­naire a enfin porté ses fruits en juillet, grâce à des échan­tillons ADN. Chung-jae est désor­mais soupçonné d’au moins trois des neuf crimes.

Le suspect a nié toute impli­ca­tion dans ces neuf crimes pour lesquels il ne sera de toute façon jamais jugé, le délai de pres­crip­tion de 25 ans ayant expiré.

Les auto­ri­tés ont présenté « leurs sincères condo­léances aux familles des victimes ainsi qu’aux Coréens pour avoir mis si long­temps à résoudre cette affaire ». Et promis de « décou­vrir la vérité avec un sens de la respon­sa­bi­lité histo­rique ».

Source : The Guar­dian

Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
free download udemy course

Plus de monde