fbpx

Un poli­cier et un jeune de cité s’af­frontent dans un combat de boxe en bas d’un immeuble

par   Adrien Gingold   | 21 septembre 2019
Crédits : DR

Une vidéo dans laquelle on peut voir se battre sur un ring un poli­cier et un jeune de la cité de Kermoy­san, à Quim­per, est deve­nue virale, nous apprend Le Télé­gramme samedi 21 septembre.

Ils s’étaient donnés rendez-vous au pied des immeubles de la rue du Poitou, à Quim­per, pour un combat de boxe « à la loyale ». Et ce fut le cas.

Kevin R., jeune poli­cier connu dans le quar­tier et son adver­saire, un jeune d’ori­gine tchét­chène décrit comme un petit caïd « en vue » de la ville, portent protège-dents et gants de boxe. Dans un contexte où les rela­tions sont très tendues entre les forces de l’ordre et certains jeunes habi­tants du quar­tier, ce combat était une façon origi­nale de renouer le contact, autour d’un langage commun et de valeurs parta­gées, celles du noble art.

Mercredi 18 septembre, à 18h, les deux hommes qui, plus jeunes, fréquen­taient le même club de boxe de la ville, se sont donc rendus coup pour coup lors d’une confron­ta­tion qui aura duré 3 minutes et tourné à l’avan­tage du poli­cier. Selon le Télé­gramme, les jeunes du quar­tier sont venus féli­ci­ter ce dernier à la fin de l’af­fron­te­ment.

Le but est donc atteint : rega­gner le respect des jeunes du quar­tier, renouer le dialogue avec eux, serait-ce au terme d’un échange de coups, et conti­nuer à faire son travail « la tête haute ».

Reste à savoir si et comment sera sanc­tionné Kevin R. Rien de grave pour Georges Philippe Fontaine, adjoint aux finances de la ville : « Le sport est passé en premier. Ils ont trouvé un langage commun, la boxe, alors que les messages entre poli­ciers et jeunes des quar­tiers ne passent plus. Je soutiens ce poli­cier à fond et j’es­père qu’il trou­vera de la mansué­tude sur son chemin ». Même son de cloche chez le maire de Quim­per, informé vendredi soir de cette vidéo : « C’est un très bon poli­cier, aux états de service irré­pro­chables. Je ferai tout pour qu’il ne soit pas trop sanc­tionné ».

Le préfet du Finis­tère a quant à lui demandé l’ou­ver­ture d’une enquête admi­nis­tra­tive « afin de préci­ser dans quelles condi­tions cet événe­ment, dont les images ont été diffu­sées, s’est produit. En fonc­tion du résul­tat de cette enquête, des sanc­tions pour­raient être prises ».

Source : Le Télé­gramme

Premium WordPress Themes Download
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

Plus d'epic