Ce croco­dile géant à dents de T. Rex terro­ri­sait les dino­saures au Juras­sique

par   Ulyces   | 5 juillet 2017

Crédits : Fabio Manucci L’idée qu’un super­pré­da­teur à corps de croco­dile gigan­tesque et dents de Tyran­no­saure ait pu un jour fouler la Terre donne­rait des cauche­mars à n’im­porte qui. En premier lieu aux scien­ti­fiques du Musée d’his­toire natu­relle de Milan, qui ont décou­vert son exis­tence. Dans un commu­niqué daté du 4 juillet, cité par BBC News, l’équipe de scien­ti­fiques menée par le paléon­to­logue Cris­tiano Dal Sasso a annoncé l’iden­ti­fi­ca­tion de fossiles vieux de 170 millions d’an­nées, décou­verts dans l’ac­tuelle Mada­gas­car. Ils appar­te­naient à un terri­fiant préda­teur « à la mâchoire puis­sante armée de dents mons­trueuses », baptisé Raza­nan­dron­gobe saka­la­vae – Razana de son petit nom. On voit d’ici les lettres capi­tales consti­tuer le titre d’un block­bus­ter esti­val à grand fris­son. Crédits : Giovanni Bindel­lini « “Razana” pouvait même concur­ren­cer les dino­saures théro­podes, au sommet de la chaîne alimen­taire », affirme Dal Sasso, en parlant de l’ordre auquel appar­te­naient les T. Rex et les vélo­ci­rap­tors. L’équipe de cher­cheurs a décou­vert les fossiles il y a près d’une décen­nie, mais ils manquaient de preuves pour savoir où s’ins­cri­vait le carni­vore dans l’évo­lu­tion. Mais grâce à l’ana­lyse de fossiles de crânes nouvel­le­ment décou­verts – ils étaient restés cachés dans une collec­tion privée depuis les années 1970 –, ils peuvent main­te­nant affir­mer que Razana n’était pas un dino­saure mais le plus gros et (proba­ble­ment) le plus vieux des noto­su­chiens, un sous-ordre de croco­dy­lo­morphes auquel appar­tient le croco­dile. Crédits : Fabio Manucci D’après les infor­ma­tions trans­mises par Dal Sasso à BBC News, l’ani­mal horri­fiant avait un corps de forme semblable à celle des Bauru­su­chi­dae, une famille éteinte de croco­diles primi­tifs sud-améri­cains, et devait mesu­rer dans les 7 mètres pour un pour poids compris entre 800 kg et une tonne. Beau­coup plus qu’un croco­dile du Nil, dont les plus costauds pèsent envi­ron une demi-tonne. Les scien­ti­fiques suggèrent qu’ils n’étaient proba­ble­ment pas des préda­teurs vivaces, mais que leurs embus­cades ne devaient lais­ser aucune chance à leurs proies. Source : BBC News

Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Nulled WordPress Themes
free download udemy paid course