fbpx

Ce dispo­si­tif révo­lu­tion­naire pour nettoyer les océans fonc­tionne enfin

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 4 octobre 2019
Crédits : The Ocean Clea­nup

Boyan Slat et sa start-up The Ocean Clea­nup se sont mis au défi de s’at­taquer au vortex de déchets du Paci­fique nord depuis six ans déjà. Selon une étude publiée dans Scien­ti­fic Reports, le vortex s’éten­drait sur plus de 1,6 million de km², soit trois fois la taille de la France.

Après de longs mois d’es­sais infruc­tueux, le jeune inven­teur et entre­pre­neur hollan­dais de 25 ans a fina­le­ment pu crier victoire le 2 octobre dernier. Busi­ness Insi­der rapporte que son dispo­si­tif de nettoyage tant attendu fonc­tionne correc­te­ment.

En effet, le dispo­si­tif a rencon­tré par mal de problèmes depuis son instal­la­tion dans l’océan au début de l’été. Par exemple, des défauts de concep­tion et de fabri­ca­tion se soldaient par la libé­ra­tion du plas­tique capturé dans l’océan. Mais lui et ses ingé­nieur·e·s ont fina­le­ment pu ajus­ter le tir ; ils affirment que l’ap­pa­reil capture et retient désor­mais parfai­te­ment les déchets du vortex, depuis des caisses en cartons jusqu’aux fameux micro­plas­tiques que l’on retrouve déci­dé­ment partout.

La start-up s’est d’ailleurs dite agréa­ble­ment surprise que le système soit capable de piéger les micro­plas­tiques.

En 2013, Boyan a réalisé que faire faire dispa­raître ce vortex en utili­sant des filets et des bateaux pren­drait 80 000 ans. Il a donc imaginé un système ambi­tieux, semblable à un bras géant en forme de « U », qui utilise le courant natu­rel pour faire bouger des écrans flot­tants, permet­tant de rassem­bler les déchets sans pertur­ber la faune et la flore marines.

L’ap­pa­reil s’est perfec­tionné au fil des tests, et aujourd’­hui, une ancre est pendue à la struc­ture pour la faire ralen­tir. Les déchets sont alors plus rapides et restent coin­cés. En cinq ans d’ac­ti­vité, Boyan espère réduire le cortex de moitié et il envi­sage de construire une version plus grande du système l’an­née prochaine afin de captu­rer encore plus de déchets.

Crédits : The Ocean Clea­nup

Sources : Busi­ness Insi­der/Scien­ti­fic Reports

Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
online free course

Plus de monde