Damien Turner fait partie de la communauté des adultes amoureux des couches pour bébés (ABDL) depuis 10 ans, ce qui signifie qu’il porte des couches toute la journée. Mais ce jeune homme de 28 ans, originaire de Virginie occidentale, affirme que son mode de vie lui cause des problèmes tant dans sa vie professionnelle que privée. Il a témoigné le 30 août dans Metro.

Damien a été licencié de ses précédents emplois pour ses « enfantillages » et se trouve donc actuellement au chômage. Il travaillait comme coordinateur de services dans le secteur de la restauration, mais ses photos sur les réseaux sociaux et son comportement mettaient ses patrons mal à l’aise.

View this post on Instagram

Me humping my college degree in a messy diaper!

A post shared by Damien Turner (@diaperboydamienturner) on

Depuis qu’il a été licencié, Damien vit sur ses économies. S’il a l’espoir de retrouver bientôt un emploi, sa vie personnelle a aussi fait les frais de sa passion pour les couches. Il confie avoir perdu petit à petit tous ses amis, et il s’est rapproché d’autres membres de la communauté ABDL (qui, on le rappelle, signifie « adultes amoureux des couches pour bébés »), qui l’ont accueilli à bras ouverts et l’ont aidé à se sentir à l’aise.

« Les couches sont pratiques, confortables et trop mignonnes. C’est un mode de vie ultra-agréable que je n’échangerais pour rien au monde », a-t-il confié au tabloïd britannique. « S’habiller et se comporter comme un bébé a quelque chose de calme, relaxant, sûr. C’est presque comme si vous retourniez à l’école maternelle sans aucun souci. »

https://www.instagram.com/p/Bz3szBVhPWH/

Damien doit également faire face à la cyberintimidation et aux regards dans la rue. « Beaucoup de gens sur internet pensent que c’est drôle et se moquent de moi », dit-il. Ouin-ouin.

Source : Metro