Ce maire mexi­cain a été assas­siné dès son premier jour d’exer­cice

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 3 janvier 2019
Crédits : Alejan­dro Apari­cio Santiago/Face­book

Le soleil dispa­rais­sait sous un voile nuageux lorsque Alejan­dro Apari­cio Santiago s’est réveillé le 1er janvier, dans la petite ville de Tlaxiaco, dans l’État de Oaxaca au sud du Mexique. Pas de quoi enta­mer sa bonne humeur. Quelques heures plus tard, les nuages avaient disparu à leur tour et l’homme était intro­nisé maire sous un ciel dégagé. Mais 1 h 30 à peine après sa prise de fonc­tion, il a été bruta­le­ment assas­siné par deux indi­vi­dus enca­gou­lés, rappor­tait la NPR le 2 janvier.

2018 s’an­nonce déjà comme l’an­née la plus meur­trière de l’his­toire moderne du Mexique, avec plus de 33 000 homi­cides recen­sés au cours des 12 derniers mois. Le président Obra­dor nouvel­le­ment élu a comme prio­rité de réta­blir l’ordre et la paix dans le pays, mais il y aura fort à faire.

Le maire Santiago est ainsi la première victime de l’an­née parmi les élus de la nation. Il parti­ci­pait à sa première réunion offi­cielle quand les tireurs ont fait irrup­tion dans la mairie, le prenant pour cible. L’homme est décédé de ses bles­sures à l’hô­pi­tal. Quatre autres personnes ont été bles­sées lors de l’at­taque et sont actuel­le­ment hospi­ta­li­sées.

Le gouver­neur de l’État de Oaxaca Alejan­dro Murat a exprimé ses condo­léances sur Twit­ter. « Je condamne ferme­ment l’at­taque dont a été victime le maire de Tlaxiaco. J’ai demandé au procu­reur géné­ral qu’une enquête minu­tieuse soit menée et il m’in­forme que le coupable présumé a déjà été arrêté », écrit-il. « J’adresse mes condo­léances à la famille et au peuple de Tlaxiaco. »

Source : Busi­ness Insi­der

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

Plus de monde