fbpx

Ce spray nasal à la cocaïne vient d’être auto­risé aux États-Unis

par   Servan Le Janne   | 14 janvier 2020

Après une batte­rie de tests, le spray nasal à la cocaïne de la société Lannett Company a reçu l’agré­ment de la Food and Drug Admi­nis­tra­tion (FDA), l’ad­mi­nis­tra­tion améri­caine char­gée d’au­to­ri­ser les denrées alimen­taires et les médi­ca­ments sur le marché. Ses diri­geants espèrent pouvoir vendre le Numbrino « bien­tôt », rapporte le site Merry Jane.

Contrai­re­ment au canna­bis, qui est classé parmi les drogues pouvant avoir un usage médi­cal aux États-Unis, la cocaïne n’est en prin­cipe pas auto­ri­sée dans un cadre théra­peu­tique. Des recherches menées dans les années 1980 par le profes­seur Ronald K. Siegel ont pour­tant démon­tré que son prin­cipe actif était suscep­tible d’at­té­nuer la douleur en cas d’ar­thrite.

L’an passé, Donald Trump a demandé au dépar­te­ment des Anciens combat­tants d’ache­ter des sprays à la kéta­mine pour trai­ter la dépres­sion des vété­rans de guerre, bien que leur effi­ca­cité soit sujette à caution. Alors qu’une entre­prise de l’Ore­gon planche sur un spray aux cham­pi­gnons hallu­ci­no­gènes, ceux au canna­bis n’ont encore jamais reçu l’ap­pro­ba­tion de la FDA. Le Numbrino devrait être utilisé pour réali­ser une anes­thé­sie locale des muqueuses lors des opéra­tions chirur­gi­cales des parois nasales.

Source : Merry Jane

Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
online free course

PLUS DE SCIENCE