Ces astro­nomes ont décou­vert un nouveau type de planètes recou­vertes de saphirs et de rubis

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 20 décembre 2018
Crédits : Thibaut Roger / Univer­sity of Zurich

Une « nouvelle et exotique classe de planète » a été trou­vée en dehors de notre système solaire, rappor­tait l’uni­ver­sité de Zurich sur son site le 19 décembre 2018. Elle est riche en alumi­nium, en calcium, mais aussi en saphirs et en rubis, ce qui pour­rait expliquer son scin­tille­ment, d’une couleur variant du bleu au rouge. HD219134 b, l’un des trois mysté­rieux astres détec­tés par les scien­ti­fiques, se situe à 21 années lumières de nous, dans la constel­la­tion de Cassio­pée. Et il est consi­déré comme une « super-terre ». 

« Ce qui est exci­tant, c’est que ces objets sont complè­te­ment diffé­rents de la majo­rité des planètes semblables à la Terre », déclare l’as­tro­phy­si­cienne Caro­line Dorn, de l’uni­ver­sité de Zurich. Grâce à leur consti­tu­tion peu commune, faible en fer, les trois nouvelles planètes sont « candi­dates pour appar­te­nir à une nouvelle classe de super-terres ayant une compo­si­tion exotique », explique-t-elle. 

Avec leurs forts taux d’alu­mi­nium, de calcium, de magné­sium et de sili­cone, ces planètes dénuées de fer ne peuvent « avoir un champ magné­tique semblable à celui de la Terre », explique Caro­line Dorn. L’as­tro­phy­si­cienne et son équipe avaient d’abord envi­sagé ces étoiles comme des amas de carbone. Une hypo­thèse sur laquelle elle ironise aujourd’­hui : « Nous trans­for­mons la suppo­sée planète diamant en planète saphir » !

Sources : Univer­sity of Zurich

 

Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
download udemy paid course for free

PLUS DE SCIENCE