Ces astro­nomes ont décou­vert un nouveau type de planètes recou­vertes de saphirs et de rubis

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 20 décembre 2018
Crédits : Thibaut Roger / Univer­sity of Zurich

Une « nouvelle et exotique classe de planète » a été trou­vée en dehors de notre système solaire, rappor­tait l’uni­ver­sité de Zurich sur son site le 19 décembre 2018. Elle est riche en alumi­nium, en calcium, mais aussi en saphirs et en rubis, ce qui pour­rait expliquer son scin­tille­ment, d’une couleur variant du bleu au rouge. HD219134 b, l’un des trois mysté­rieux astres détec­tés par les scien­ti­fiques, se situe à 21 années lumières de nous, dans la constel­la­tion de Cassio­pée. Et il est consi­déré comme une « super-terre ». 

« Ce qui est exci­tant, c’est que ces objets sont complè­te­ment diffé­rents de la majo­rité des planètes semblables à la Terre », déclare l’as­tro­phy­si­cienne Caro­line Dorn, de l’uni­ver­sité de Zurich. Grâce à leur consti­tu­tion peu commune, faible en fer, les trois nouvelles planètes sont « candi­dates pour appar­te­nir à une nouvelle classe de super-terres ayant une compo­si­tion exotique », explique-t-elle. 

Avec leurs forts taux d’alu­mi­nium, de calcium, de magné­sium et de sili­cone, ces planètes dénuées de fer ne peuvent « avoir un champ magné­tique semblable à celui de la Terre », explique Caro­line Dorn. L’as­tro­phy­si­cienne et son équipe avaient d’abord envi­sagé ces étoiles comme des amas de carbone. Une hypo­thèse sur laquelle elle ironise aujourd’­hui : « Nous trans­for­mons la suppo­sée planète diamant en planète saphir » !

Sources : Univer­sity of Zurich

 

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
free download udemy paid course

PLUS DE SCIENCE