Ces canni­bales brési­liens vendaient des pâtis­se­ries four­rées à la chair de leurs victimes

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 20 décembre 2018
Crédits : Zuma­press

Il a mené à bien son plan macabre avec la compli­cité de son épouse et de sa maîtresse. Jorge Beltrao a été condamné à 71 ans de prison, pour avoir assas­siné trois femmes, avant d’uti­li­ser leur chair dans la confec­tion de pâtis­se­ries, que le trio a ensuite mangées et vendues à ses voisins. Isabel Pires, son épouse, a écopé de 68 ans de prison, alors que Bruna Cris­tina Oliveira a été condam­née à 71 ans d’em­pri­son­ne­ment par un tribu­nal brési­lien, mi-décembre 2018, rapporte l’In­ter­na­tio­nal Busi­ness Times.

Les canni­bales de Garan­haus, du nom du quar­tier où ils vivaient, atti­raient les jeunes femmes chez eux en préten­dant des entre­tiens pour un poste d’as­sis­tant mater­nel. Après les avoir tuées, le trio, et parti­cu­liè­re­ment Isabel Pires, utili­sait la chair des victimes pour prépa­rer des salga­dos, norma­le­ment farcis au fromage et à la viande. Certains beignets ont même été vendus à leurs voisins. Jorge Beltrao et ses deux complices ont enterré les restes des trois femmes dans leur jardin, avant d’être arrê­tés en 2012.

Lors du procès, Jorge Beltrao a affirmé qu’il avait été « torturé » par sa maîtresse, qui lui aurait dit qu’elle était une sorcière. Au moment de l’ar­res­ta­tion du Brési­lien, la police a retrouvé un livre écrit de sa main, titré Les Révé­la­tions d’un schi­zo­phrène, dans lequel il racon­tait entendre des voix lui ordon­nant de tuer des femmes.

Sources : Inter­na­tio­nal Busi­ness Times

 

Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
free download udemy paid course

Plus de monde