fbpx

Ces cher­cheurs essaient de créer la poitrine parfaite en analy­sant où regardent nos yeux

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 4 décembre 2019
Crédits : Pietruski et al.

La poitrine parfaite n’existe pas, mais des cher­cheurs·euses ont décidé de propo­ser aux chirur­gien·­ne·s plas­ti­cien·­ne·s un « langage commun de ce qui est esthé­tique­ment impor­tant » pour l’être humain, rapporte Mother­board. Cette étude, publiée dans le Jour­nal of the Ameri­can Society of Plas­tic Surgeons, entend donc décrire aux profes­sion­nel·­le·s à quoi doit ressem­bler une « poitrine esthé­tique ».

Les cher­cheurs·euses ont analysé les mouve­ments des yeux de 50 femmes et de 50 hommes face à des images de seins, leur deman­dant d’éva­luer de 1 à 10 ce qu’iels voyaient. Puis, grâce à l’ocu­lo­mé­trie (eye-tracking en anglais), iels ont pu déter­mi­ner quelles parties de la poitrine étaient exami­nées par la·le volon­taire.

 

L’ocu­lo­mé­trie est un ensemble de tech­niques visant à analy­ser l’ac­ti­vité oculaire d’une personne afin d’iden­ti­fier où se porte son regard. « La tech­no­lo­gie de suivi oculaire permet une analyse quan­ti­ta­tive de la percep­tion visuelle par l’ob­ser­va­teur

Crédits : Pietruski et al.

de stimuli spéci­fiques, tels que la compré­hen­sion de l’es­thé­tique et la symé­trie du sein », ajoute Pietruski. Si le regard du sujet s’at­tar­dait sur une zone pendant plus de 100 milli­se­condes, les cher­cheurs·euses consi­dé­raient cela comme inten­tion­nel.

Les scien­ti­fiques ont réalisé que ce que leurs sujets regar­daient le plus étaient les mame­lons et la zone under­boob, soit sous les seins. « Des termes tels que « beauté » ou « esthé­tique » sont subjec­tifs et donc mal défi­nis et mal compris », explique l’au­teur prin­ci­pal de l’étude, Piotr Pietruski. « De ce fait, les chirur­gies du sein esthé­tiques et recons­truc­tives souffrent de l’ab­sence d’une méthode norma­li­sée d’ana­lyse des résul­tats post-opéra­toires. »

Selon les cher­cheurs·euses, il faudrait à présent des études à plus grande échelle avec des parti­ci­pant·e·s de milieux cultu­rels divers pour propo­ser une « échelle univer­selle ».

Source : Mother­board

Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
download udemy paid course for free

PLUS DE SCIENCE