fbpx

Ces cher­cheurs français fabriquent du fil à partir de peau humaine

par   Valentin Trawicki   | 5 février 2020

À Bordeaux, des cher­cheurs de l’Ins­ti­tut natio­nal français de la santé et de la recherche médi­cale ont cultivé du fil à partir de cellules de peau humaine. Ce « textile humain » pour­rait être utilisé en chirur­gie pour refer­mer les plaies ou faire des greffes de peau, rapporte le maga­zine New Scien­tist.

Pour le créer, les cher­cheurs ont formé de longues bandes de cellules de peau, et sont venus les tisser de manière à obte­nir une texture pouvant être fabriquée en diffé­rentes formes. Contrai­re­ment aux autres maté­riaux chirur­gi­caux synthé­tiques conven­tion­nels, le textile humain ne déclenche pas de réponse immu­ni­taire ou d’in­flam­ma­tion pouvant compliquer le proces­sus de guéri­son.

« Nous pouvons coudre des sachets, créer des tubes, des valves et des membranes perfo­rées », a déclaré le cher­cheur Nico­las L’Heu­reux. « Avec le fil, toute approche textile est envi­sa­geable : tricot, tres­sage, tissage et même crochet. »

Jusqu’à présent, les cher­cheurs ont utilisé le fil pour recoudre les bles­sures d’un rat, et l’ai­der à guérir complè­te­ment en l’es­pace de deux semaines. Ils ont aussi créé une greffe de peau, à l’aide d’un métier à tisser sur mesure, pour colma­ter l’ar­tère d’un mouton.

Source : New Scien­tist 

Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
free online course

PLUS DE SCIENCE