fbpx

Ces scien­ti­fiques ont décou­vert une planète où il pleut du fer

par   Pablo Oger   | 12 mars 2020

Des scien­ti­fiques ont décou­vert une planète où il pleut du fer, rappor­tait le Guar­dian le 11 mars. Appe­lée Wasp-76b, cette planète aux condi­tions de vie extrêmes est située à 640 années-lumière de la Terre, dans la constel­la­tion des Pois­sons.

Une pluie de fer est rendue possible par les condi­tions de vie parti­cu­lières sur Wasp-76b. D’un côté de la planète, il fait jour en perma­nence et les tempé­ra­tures peuvent atteindre 2 400°C. Cela provoque une évapo­ra­tion des métaux situés en surface.

Ils sont ensuite vapo­ri­sés et trans­por­tés par des vents forts de l’autre côté de la planète, où il fait nuit en perma­nence et beau­coup plus frais. Là, la vapeur de fer est refroi­die et se condense en gout­te­lettes de fer qui tombent ensuite sur la surface.

En plus des tempé­ra­tures diffé­rentes, les deux faces de cette planète ont aussi des chimies contras­tées. Les astro­nomes ont pu regar­der Wasp-76b en utili­sant le Très grand téles­cope, au Chili, et ont repéré des varia­tions notables entre les deux côtés de la planète.

« On pour­rait dire qu’il pleut la nuit sur cette planète sauf qu’au lieu d’une pluie clas­sique, il pleut du fer », explique David Ehren­reich, profes­seur à l’uni­ver­sité de Genève, en Suisse, qui dirige l’étude ayant permis la décou­verte de cette planète singu­lière.

Source : The Guar­dian

Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
online free course

PLUS DE SCIENCE