fbpx

Ces scien­ti­fiques ont réussi à photo­gra­phier un trou noir émet­tant un puis­sant jet de plasma

par   Pablo Oger   | 9 avril 2020

Le téles­cope Event Hori­zon a permis à des scien­ti­fiques de captu­rer l’image d’un trou noir émet­tant des jets de plasma à haute éner­gie, à 5 milliards d’an­nées-lumière de la Terre, rappor­tait le Guar­dian le 7 avril.

Le jet de plasma en ques­tion – Crédits : Boston Univer­sity Blazar Program

Les astro­phy­si­ciens de l’Uni­ver­sity College de Londres affirment que ce puis­sant jet de plasma fait partie d’une struc­ture connue sous le nom de « blazar » – les objets les plus lumi­neux de l’uni­vers. Ceux-ci sont formés d’un quasar, la région ultra-dense entou­rant un trou noir super­mas­sif qui aspire conti­nuel­le­ment de la matière. En tour­nant, ces quasars engendrent des champs magné­tiques qui projettent de la matière autour du trou noir en deux jets, dont l’un est dirigé vers la Terre.

Selon l’équipe de cher­cheurs, l’image est la plus détaillée jamais obte­nue d’un jet de plasma autour d’un trou noir super­mas­sif, et elle leur permet d’étu­dier pour la première fois ce qui se passe près de la base du jet. Ce n’est pas le premier coup d’éclat du téles­cope Event Hori­zon. Il y a un an, les scien­ti­fiques avaient publié grâce à lui la première photo­gra­phie d’un trou noir, révé­lant un halo incan­des­cent de gaz et de pous­sière cosmique.

Les scien­ti­fiques britan­niques nous apprennent que ce trou noir fait partie du quasar appelé 3C 279, et qu’il est 200 fois plus grand que le trou noir au centre de la Voie lactée. Il se situe dans une galaxie à 5 milliards d’an­nées-lumière de notre planète, dans la constel­la­tion de la Vierge.

Source : The Guar­dian

PLUS DE SCIENCE