Ces vélos trans­forment l’air pollué en air pur

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 22 mai 2017

Crédits : Studio Roose­gaarde Le smog est un problème majeur dans les grandes villes chinoises. Les images de Shan­ghai ou Pékin plon­gées dans un épais brouillard de pollu­tion sont légion, et un inven­teur néer­lan­dais a décidé d’agir. Il y a bien­tôt trois ans, Daan Roose­gaarde a décidé de lancer le Smog Free Project après une visite à Pékin. À travers son agence de design et tech­no­lo­gie Studio Roose­gaarde, il a d’abord conçu une tour capable d’as­pi­rer l’air pollué pour le puri­fier. En ce mois de mai, il travaille à adap­ter sa tech­no­lo­gie aux vélos, très utili­sés par les Chinois. Sa tech­no­lo­gie utilise un proces­sus d’io­ni­sa­tion posi­tive pour captu­rer les micro­par­ti­cules qui composent le smog. « Dans le proces­sus, les parti­cules de smog sont compres­sées et se regroupent », explique-t-il à Mother­board. « Il ne s’agit plus de pous­sière fine après ça. » Les vélos seront équi­pés de filtres fonc­tion­nant grâce à de petits panneaux solaires, ou même plus simple­ment au péda­lage. Si Daan Roose­gaarde ne sait pas encore quand est-ce qu’il pourra commer­cia­li­ser le projet, sa trou­vaille le rend parti­cu­liè­re­ment enthou­siaste. Il a été contacté par de nombreux construc­teurs de vélos depuis qu’il l’a rendue publique. Sources : Mother­board/Studio Roose­gaarde

Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
free online course