Cet assu­reur envoyait des lettres signées Volde­mort à ses clients pour les mena­cer

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 1 février 2019

Pour rete­nir ses clients, cet assu­reur n’a rien trouvé de mieux que de se faire passer pour Lord Volde­mort dans ses mails. À Singa­pour, cet agent de 36 ans envoyait ainsi des messages signés par le sorcier malé­fique de la saga Harry Potter, dans le but de mena­cer et extorquer les clients qui souhai­taient annu­ler leur contrat, rapporte le New York Post. Ye Lin Myint utili­sait égale­ment cette méthode pour terri­fier les personnes qui ne se présen­taient pas aux rendez-vous qu’il leurs avait fixés.

Lord Volde­mort récla­mait ainsi dans ses e-mails que les clients lui versent 5 700 euros en bitcoins, au risque d’être touchés par un mauvais sort. Il signait égale­ment parfois Dr Bruce Banner, l’al­ter ego de Hulk, le géant vert de Marvel. Après avoir recueilli 33 plaintes et procédé à des tests ADN, la police a iden­ti­fié l’as­su­reur comme le véri­table messa­ger.

Ye Lin Myint a plaidé coupable pour « inti­mi­da­tion » et « harcè­le­ment » mardi 29 janvier 2019. Le juge Marvin Bay – qui n’est pas le fils caché de Marvin Gaye et Michael Bay – l’a fina­le­ment condamné à 2 ans et 5 mois de prison, et a reconnu que l’ar­naque de l’ac­cusé faisait preuve d’un « niveau remarquable d’or­ga­ni­sa­tion ».

Sources : New York Post

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
free download udemy paid course

Plus de monde