fbpx

Cet homme a eu deux fois le Covid-19 et la deuxième était pire

par   Sarah Ben Bouzid   | 13 octobre 2020

Un Améri­cain de 25 ans, habi­tant du Nevada, a été infecté par deux variantes géné­tiques diffé­rentes du Covid-19 en moins de deux mois. Cela montre qu’une réin­fec­tion peut se produire rapi­de­ment et que la seconde infec­tion peut être plus grave que la première, rapporte Bloom­berg ce 13 octobre.

Le patient a été testé posi­tif pour la première fois en avril après avoir souf­fert de maux de tête, de toux, de nausées et de diar­rhée. Il s’est isolé et s’est réta­bli à la fin du mois. Mais fin mai, l’homme est retourné à l’hô­pi­tal après avoir ressenti de la fièvre et des vertiges. Cinq jours plus tard, il a de nouveau été testé posi­tif au Covid-19. Il semble­rait que l’homme ait été infecté par deux versions distinctes du virus, comme cela a déjà été constaté à Hong Kong.

L’étude de cas, publiée dans la revue médi­cale Lancet le 12 octobre, précise aussi que l’homme avait été testé néga­tif à deux reprises entre-temps, ce qui signi­fie qu’il est peu probable qu’il ait souf­fert d’une seule infec­tion prolon­gée. Cette étude survient au moment où Donald Trump a affirmé être immu­nisé contre le Covid-19 après une seule infec­tion…

« Il y a encore beau­coup d’in­con­nues », déclare Mark Pandori, direc­teur du labo­ra­toire de santé publique de l’État du Nevada et auteur prin­ci­pal de l’étude. « Nos conclu­sions indiquent qu’une infec­tion anté­rieure ne protège pas néces­sai­re­ment contre une infec­tion future. La possi­bi­lité de réin­fec­tions pour­rait avoir des impli­ca­tions impor­tantes pour notre compré­hen­sion de l’im­mu­nité contre le Covid-19, surtout en l’ab­sence d’un vaccin effi­cace. »

Les cher­cheurs ne sont pas sûrs de la raison pour laquelle la seconde infec­tion s’est révé­lée plus grave. Il est possible que le patient ait été exposé à une dose plus élevée de virus la deuxième fois, que la version qu’il a contrac­tée ait été plus viru­lente, ou même que ses anti­corps n’aient pas été aussi effi­caces la seconde fois. Dans tous les cas, son exemple à la plus grande prudence.

Source : Bloom­berg 

PLUS DE SCIENCE