fbpx

Cet homme vient d’être exécuté pour un crime avoué par un autre

par   Adrien Gingold   | 7 mars 2020

Condamné à mort pour le meurtre de trois poli­ciers, Natha­niel Woods, 44 ans, a été exécuté jeudi 5 mars en Alabama, malgré la mobi­li­sa­tion popu­laire pour lui donner un sursis, écrit The Inde­pendent vendredi 6 mars. En effet, une autre personne avait reconnu les faits…

Ceux-ci remontent à 2004 : trois poli­ciers venus arrê­ter Woods dans un appar­te­ment servant à du trafic de drogue sont abat­tus, et un quatrième blessé. Bien que Woods n’ait pas tiré, il est consi­déré comme le cerveau de l’at­taque. Il écope ainsi en 2005 de la même peine que l’au­teur des tirs, son colo­ca­taire Kerry Spen­cer.

Dans un récent cour­rier diffusé par les médias améri­cains, Spen­cer enfonce pour­tant le clou en réaf­fir­mant qu’il a agi seul et que Natha­niel Woods était « 100 % inno­cent ». « Je le sais parce que c’est moi qui ai tiré et tué les poli­ciers », écrit-il. Portée par des célé­bri­tés comme Kim Karda­shian ou Martin Luther King III, la mobi­li­sa­tion a été très forte aux USA afin d’at­ti­rer l’at­ten­tion du public et des auto­ri­tés et tenter de donner un recours à un indi­vidu qui allait mourir pour un crime confessé par un d’autre.

À l’ap­proche de la date program­mée pour son exécu­tion, quelque 120 000 personnes ont demandé à la gouver­neure de l’Ala­bama Kay Ivey de lui accor­der un sursis. Paral­lè­le­ment, les avocats de Natha­niel Woods avaient intro­duit un ultime recours devant la Cour suprême, contes­tant la méthode d’exé­cu­tion rete­nue.

Rien n’y a fait : jeudi 5 mars, Natha­niel Woods est devenu le cinquième condamné à mort exécuté aux États-Unis depuis le début de l’an­née 2020.

Source : The Inde­pendent

Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy course

Plus de monde