Cet ordi­na­teur quan­tique est capable de géné­rer tous les futurs possibles

par   Servan Le Janne   | 10 avril 2019
Crédits : Quan­­­tum Flag­­­ship

L’in­for­ma­tique est-elle à l’aube de sa seconde révo­lu­tion ? C’est ce que suggère une étude publiée le 9 avril 2019 dans la revue Nature par des scien­ti­fiques de l’uni­ver­sité austra­lienne Grif­fith et de la fac de Nanyang, à Singa­pour. Au cours de leurs recherches, ils ont conçu un proces­seur quan­tique capable de « créer une super­po­si­tion quan­tique de toutes les trajec­toires futures possibles pour le système ».

De la sorte, l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle (IA) pour­rait apprendre bien plus rapi­de­ment que ce qu’elle fait aujourd’­hui. « Comme les créa­teurs des ordi­na­teurs dans les années 1960, nous avons encore du mal à envi­sa­ger les appli­ca­tions possibles », admet l’un des cher­cheurs, Geoff Pryde.

Pour l’heure, dans son travail d’ana­lyse, l’IA observe une série de cas dont elle induit des modèles. « En couplant les super­po­si­tions entre elles, nous pouvons complè­te­ment éviter d’avoir à regar­der chaque futur possible de manière indi­vi­duelle », indique Farzad Ghafari.

Afin de prédire la météo ou l’évo­lu­tion de courbes finan­cières, de nouveaux appa­reils devraient donc avoir besoin de moins de mémoire. Ce n’est à ce jour qu’une simu­la­tion mais l’in­for­ma­tique quan­tique dévoile peu à peu ses appli­ca­tions, et elles pour­raient être extra­or­di­naires.

Source : Nature

Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
online free course

Plus de turfu