fbpx

Cet ours polaire épuisé a été retrouvé à 700 km de son habi­tat natu­rel, en Russie

par   Laura Boudoux   | 18 avril 2019

Les habi­tants de la pénin­sule de la Kamt­chatka ont été extrê­me­ment surpris de voir un ours polaire, très peu habi­tué de cette région. Visi­ble­ment affamé et épuisé, l’ani­mal aurait parcouru 700 kilo­mètres depuis son habi­tat natu­rel, dans la région du Tchou­kotka, en direc­tion du sud, rapporte le Guar­dian. Les envi­ron­ne­men­ta­listes estiment que le réchauf­fe­ment clima­tique n’est pas étran­ger à l’er­rance anor­male de cet ours polaire. « En raison du chan­ge­ment clima­tique, l’Arc­tique se réchauffe et les zones de chasse deviennent plus petites et moins pratiques », explique ainsi Vladi­mir Chuprov, de Green­peace.

« La glace s’amoin­drit et les ours polaires cherchent donc de nouvelles façons de survivre. Et le moyen le plus simple pour eux est de se rappro­cher des gens », analyse-t-il. Les habi­tants de la région ont rapi­de­ment nourri l’ours avec du pois­son fraî­che­ment pêché, l’ani­mal ne montrant aucun signe d’agres­si­vité.

Les auto­ri­tés de la la Kamt­chatka préparent actuel­le­ment le rapa­trie­ment de l’ani­mal en direc­tion de Tchou­kotka, par héli­co­ptère. Déso­rienté et tota­le­ment perdu, l’ours polaire n’au­rait aucune chance de survivre sur la pénin­sule, d’après les experts ayant évoqué l’af­faire auprès du Sibe­rian Times. Mais son errance déses­pé­rée nous laisse penser qu’il n’en aura pas davan­tage là d’où il vient…

Sources : The Guar­dian / Sibe­rian Times

Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
online free course

Plus de monde