fbpx

Des acti­vistes cata­lans lancent une app de déso­béis­sance civile plus sécu­ri­sée que Tele­gram

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 18 octobre 2019

Quelques jours après le verdict rendu par la Cour suprême espa­gnole, condam­nant neuf diri­geant·e·s indé­pen­dan­tistes à des peines allant de 9 à 13 ans de prison, le quoti­dien des Cata­lan·­ne·s conti­nue d’être rythmé par des mani­fes­ta­tions monstres, régu­liè­re­ment marquées par des violences. Derrière certains de ces attrou­pe­ments se cache Tsunami Demo­crà­tic. Afin d’or­ga­ni­ser au mieux leurs futures actions, ce mysté­rieux mouve­ment a annoncé le lundi 14 octobre la créa­tion d’une appli­ca­tion unique­ment acces­sible via un QR code, explique TechC­runch.

Pour utili­ser l’ap­pli­ca­tion de Tsunami Demo­crà­tic, l’uti­li­sa­teur·­rice doit acti­ver un QR code qui lui est envoyé par un·e membre déjà inscrit·e. Les codes ont été secrè­te­ment trans­mis à travers toute la Cata­logne, à chacun·e de cher­cher parmi ses proches un·e heureux·euse déten­teur·­rice. Toute­fois pas encore dispo­nible sur iPhone, l’objec­tif de cette appli­ca­tion plus sécu­ri­sée est en outre d’évi­ter tout risque d’in­fil­tra­tion de la police.

Disant s’ins­pi­rer du mouve­ment hong-kongais, Tsunami Demo­crà­tic s’est préparé au verdict pendant des mois, visant à relan­cer le mouve­ment indé­pen­dan­tiste en Cata­logne le Jour J. Le 14 octobre, le groupe a lancé sa première action : le blocage de l’aé­ro­port de Barce­lone, qui s’est soldé par 110 vols annu­lés et de 115 personnes bles­sées suite à des échauf­fou­rées avec la police. Le soir-même, l’or­ga­ni­sa­tion – suivie par plus de 330 000 personnes sur Tele­gram à l’heure actuelle – annonçait sur ses réseaux sociaux l’exis­tence d’une appli­ca­tion à leur nom, offrant un cadre plus sécu­risé aux mani­fes­tant·e·s.

Apparu le 2 septembre dernier sur Twit­ter, il flotte autour de ce groupe et ses diri­geant·e·s – encore incon­nu·e·s – énor­mé­ment de mystère, mais ils pour­raient bien être des « déve­lop­peurs de haut niveau », a affirmé une source anonyme à TechC­runch. « Nous fini­rons par savoir qui est derrière ce mouve­ment », a assuré le ministre de l’In­té­rieur espa­gnol, Fernando Grande-Marlaska.

Prônant la lutte non-violente et la déso­béis­sance civile, Tsunami Demo­crà­tic a déclaré que la prochaine action serait annon­cée seule­ment quand suffi­sam­ment de personnes utili­se­ront cette appli­ca­tion. Après 24 h, Tsunami affirme que plus de 15 000 personnes ont déjà pu acti­ver leur app.

Source : TechC­runch

Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy paid course free download

Plus de monde