fbpx

Des émeutes dans les prisons italiennes font 12 morts

par   Nicolas Pujos   | 11 mars 2020

Depuis samedi 7 mars, des émeutes ont éclaté dans 27 prisons italiennes. Douze prison­niers sont morts et au moins 50 autres se sont échap­pés, selon le décompte d’Euro­news mardi 10 mars.

Par peur du coro­na­vi­rus (Covid-19), des déte­nus pillent les armoires à phar­ma­cie, agressent et prennent en otage les gardiens, mettent le feu et tentent de s’en­fuir. La quaran­taine décré­tée dans tout le pays lundi soir et l’in­ter­dic­tion des visites ont mis le feu aux poudres.

Parties de la ville de Salerne, les muti­ne­ries ont très vite gagné d’autres centres de réten­tion. À Palerme, en Sicile, des déte­nus ont esca­ladé les murs de la prison pour grim­per sur le toit. Ils sont une cinquan­taine à avoir réussi à forcer les portes du péni­ten­cier de Foggia.

La prison Santa Ana de Modène, où des incen­dies et des prises d’otages ont été perpé­trés, déplore neuf décès. Trois déte­nus sont morts dans leur cellule à Rieti, au nord de Rome, après avoir fait une over­dose de métha­done. Des surveillants ont été pris en otages à Melfi et à Bologne.

Devant la flam­bée de violence, le porte-parole du syndi­cat des gardiens de prison, Aldo Di Giacomo, a demandé le recours à l’ar­mée pour main­te­nir les déte­nus dans leur cellule. « Si les gens à l’ex­té­rieur ont peur [du coro­na­vi­rus], imagi­nez ce que c’est qu’à l’in­té­rieur », a déclaré Susanna Marietti, défen­seuse des droits des prison­niers.

L’Ita­lie fait face à une surpo­pu­la­tion carcé­rale chro­nique. Il y a près de 10 000 personnes en trop dans ses prisons.

Source : Euro­news

Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
free download udemy paid course

Plus de monde