fbpx

Deux profs de chimie arrê­tés pour avoir fabriqué de la meth à l’uni­ver­sité

par   Adrien Gingold   | 19 novembre 2019

Deux profes­seurs de chimie de l’Ar­kan­sas ont été arrê­tés aux États-Unis et placés en garde à vue vendredi 15 novembre pour avoir fabriqué de la métham­phé­ta­mine, nous appre­nait le New York Times dimanche 17 novembre.

Tout commence le 8 octobre dernier, lorsqu’une forte odeur se répand dans un bâti­ment de l’uni­ver­sité d’État d’Hen­der­son, dans la petite ville d’Ar­ka­del­phia. Dans le doute, le bâti­ment est fermé. Les analyses révèlent ensuite des niveaux élevés de chlo­rure de benzyle, une substance pouvant être utili­sée pour fabriquer de la métham­phé­ta­mine. Le bâti­ment restera fermé jusqu’au 29 octobre.

Les coupables sont vite débusqués : profes­seurs agré­gés de chimie, Terry Bate­man, 45 ans, et Brad­ley Rowland, 40 ans, qui enseignent respec­ti­ve­ment depuis dix et cinq ans à l’Hen­der­son State Univer­sity, sont mis à pied le 11 octobre à titre conser­va­toire pour avoir fabriqué de la meth. 

Dans un portrait réalisé en 2014, Brad­ley Rowland ne cachait pas son amour pour la série Brea­king Bad. Il trou­vait que c’était une formi­dable publi­cité pour sa disci­pline, et très juste scien­ti­fique­ment. Ironie du sort, l’ar­ticle en ques­tion avait pour titre Le Heisen­berg d’Hen­der­son.

Après l’af­faire du sosie de Walter White recher­ché pour une affaire de meth, la réalité conti­nue de dépas­ser la fiction.

Source : The New York Times

Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
free online course

Plus d'epic