Crédits : The White House

Alors que l’armée turque entrait dans le nord de la Syrie, mercredi 9 octobre, Donald Trump a envoyé une lettre au président Recep Tayyip Erdogan. Dévoilé par une journaliste de Fox News le 16 octobre, ce message est si incongru qu’il est difficile à croire. C’est pourtant bien l’homme à la tête de la première puissance mondiale qui l’a rédigé.

« Trouvons un bon accord ! » commence en fanfare la missive. « Vous ne voulez pas être responsable du massacre de milliers de personnes et je ne veux pas être responsable de la destruction de l’économie turque – et je le ferai. » Après avoir accepté de retirer ses troupes du nord de la Syrie pour ouvrir la voie aux Turcs, Donald Trump, probablement sermonné par ses conseillers, a regretté son geste. Il menace depuis Istanbul de sanctions économiques.

« L’histoire vous regardera favorablement si vous faites cela de la bonne et humaine façon », poursuit la lettre. « Vous serez vu comme le diable si les bonnes choses n’adviennent pas. Ne jouez pas au dur. Ne faites pas le fou ! Je vous appelle plus tard. » Alors qu’il suscitait une vague de scepticisme, la correspondante du New York Times à la Maison-Blanche a confirmé la véracité du document.

Source : Fox News/New York Times