fbpx

Elle se scie la main pour escroquer son assu­rance, ça ne marche pas

par   Sarah Ben Bouzid   | 14 septembre 2020

Un tribu­nal de la capi­tale slovène Ljubljana a estimé qu’une jeune femme de 22 ans, Julija Adle­sic, avait déli­bé­ré­ment coupé sa main après avoir sous­crit à cinq assu­rances dans l’an­née précé­dant sa bles­sure, dans le but de toucher de l’argent, rappor­tait BBC News le 12 septembre. Julija jure que l’ac­ci­dent s’est produit alors qu’elle coupait des branches.

La jeune Slovène aurait gagné plus d’un million d’eu­ros grâce à cette escroque­rie. Mais à présent, elle risque plutôt deux ans de prison. Son petit ami, accusé de l’avoir inci­tée à passer à l’acte, a pour sa part été condamné à trois ans de prison.

Julija Adle­sic et plusieurs de ses proches avaient été arrê­tés en 2019, après son admis­sion à l’hô­pi­tal, la main coupée au-dessus du poignet. Selon le tribu­nal, elle et son petit ami avaient inten­tion­nel­le­ment laissé la main coupée sur les lieux de l’in­ci­dent plutôt que de l’em­por­ter avec eux pour s’as­su­rer que le handi­cap serait perma­nent.

Cepen­dant, les auto­ri­tés l’ont récu­pé­rée à temps pour la recoudre. Les enquê­teurs ont décou­vert que le petit ami de la jeune femme avait fait des recherches Inter­net sur les mains arti­fi­cielles au cours des jours précé­dents. Cela a servi à prou­ver que la bles­sure avait été infli­gée inten­tion­nel­le­ment.

Tout au long du procès, Julija a nié avoir coupé volon­tai­re­ment sa main. Dans l’af­faire, elle a vrai­sem­bla­ble­ment perdu une main et deux ans de sa vie.

Source : BBC News

Plus de monde