fbpx

Le corps d’un ours des cavernes parfai­te­ment préservé décou­vert en Sibé­rie

par   Sarah Ben Bouzid   | 14 septembre 2020

La dépouille parfai­te­ment conser­vée d’un ourson des cavernes a été retrou­vée par des cher­cheurs russes en Yakou­tie, dans le nord-est de la Sibé­rie. Tous les organes internes de l’ani­mal vieux d’au moins 22 000 ans sont en place, ainsi que sa truffe. C’est une décou­verte primor­diale car cette espèce est éteinte depuis la dernière ère glacière, selon l’univer­sité fédé­rale du Nord-Est (NEFU) à Yakoutsk.

Unique discovery of perfectly preserved extinct cave bear showing  its teeth after up to 39,000 years
Crédits : NEFU

« C’est la première et l’unique décou­verte de ce genre », a confié la scien­ti­fique Lena Grigo­rieva au Sibe­rian Times à propos de cette carcasse d’ours entière, dont des tissus mous. « Aupa­ra­vant, on n’avait trouvé que des crânes et des os. Cette décou­verte est d’une grande impor­tance pour le monde entier. »

La carcasse a été décou­verte par des éleveurs de rennes et sera analy­sée par les scien­ti­fiques du NEFU, qui sont à la pointe de la recherche sur les animaux éteints comme les mammouths, les rhino­cé­ros laineux et les lions des cavernes qui peuplaient la région il y a plusieurs millé­naires. Des experts russes et étran­gers seront invi­tés à se joindre à l’étude.

Crédits : NEFU

L’ours des cavernes (Ursus spelaeus) est une espèce ou sous-espèce préhis­to­rique qui vivait en Eura­sie pendant le Pléis­to­cène. L’es­père s’est éteinte il y a envi­ron 15 000 ans. D’après les premières analyses, cet ourson aurait vécu pendant l’ère inter­gla­ciaire de Karginsky (période comprise entre 22 000 et 39 500 ans). « Il sera néces­saire d’ef­fec­tuer une analyse au radio­car­bone pour déter­mi­ner l’âge précis de l’ours », explique le cher­cheur Maxim Chepra­sov, du labo­ra­toire du Musée des mammouths de Yakoutsk.

Source : The Sibe­rian Times

PLUS DE SCIENCE