fbpx

En 4 ans, le nombre de rhino­cé­ros a augmenté de 1000% en Tanza­nie

par   Suzanne Jovet   | 11 juillet 2019
Crédits : Batsukh galsan / Flickr

Il y a quatre ans, la Tanza­nie ne comp­tait plus que 15 rhino­cé­ros. Aujourd’­hui, à la faveur d’un plan de lutte contre les bracon­niers, ils sont 167. Leur nombre a donc augmenté de de 1013 %, calcule The Inde­pendent ce jeudi 11 juillet.

Lorsque John Magu­fuli a pris les rênes du gouver­ne­ment tanza­nien en 2015, il s’est montré parti­cu­liè­re­ment intran­si­geant envers le bracon­nage. Quatre hommes ont vite été arrê­tés pour trafic de cornes de rhino­cé­ros et condam­nés à 20 ans de prison. En février, une Chinoise surnom­mée la « reine de l’ivoire » a été condam­née à 15 ans de prison pour son rôle dans le trafic de 860 défenses d’élé­phants entre 2000 et 2014.

De même, la popu­la­tion d’élé­phants a chuté de 60 % entre 2009 et 2014. « Grâce au travail d’une unité spéciale formée en 2016 pour lutter contre le bracon­nage, les éléphants sont passés de 43 330 en 2014 à plus de 60 000 aujourd’­hui », se féli­cite la prési­dence.

Ces données sont toute­fois à prendre avec des pincettes, aver­tit Mark Jones, de l’as­so­cia­tion Born Free Foun­da­tion. Car il semble que beau­coup de pachy­dermes ont été impor­tés ou se sont dépla­cés en Tanza­nie pour fuir les chas­seurs de pays voisins. Le bracon­nage profite aussi de l’in­ter­dic­tion du commerce d’ivoire en Chine. Il est en revanche toujours auto­ri­sée au Japon, au Viet­nam et dans l’Union Euro­péenne. On estime que 415 000 éléphants vivent en Afrique, contre 10 millions il y a 90 ans.

Source : The Inde­pendent 

Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

Plus de monde