En Chine, une base de données recense 1,8 million de femmes « prêtes pour repro­duc­tion »

par   Laura Boudoux   | 12 mars 2019
Crédits : Diem Nhi Nguyen

Le profil des 1,8 million de femmes s’af­fiche dans les moindres détails sur l’écran de Victor Gevers. Ce hacker néer­lan­dais a décou­vert que la société chinoise MongoDB avait recensé ce nombre impres­sion­nant de citoyennes dans le but de repé­rer les femmes « prêtes pour repro­duc­tion ». « La Chine fait face à une “pénu­rie” de femmes. Une orga­ni­sa­tion a donc commencé à bâtir une base de données, enre­gis­trant plus de 1,8 million de femmes avec toutes sortes d’in­for­ma­tions, comme leur numéro de télé­phone, leur adresse, leur forma­tion, leur numéro d’iden­tité, leur état civil, et le statut “prête pour repro­duc­tion” », rapporte-t-il ainsi sur Twit­ter le 9 mars 2019.

https://twit­ter.com/0xDUDE/status/1104482014202351616

Après analyse du docu­ment, qui n’est désor­mais plus en ligne, Victor Gevers constate que « la fille la plus jeune de la base de données a 15 ans » à peine. « La plus jeune présen­tant le statut « Prête à se repro­duire : 1 » a 18 ans. La moyenne [des femmes présen­tées comme aptes à la repro­duc­tion] est d’en­vi­ron 32 ans, et la plus âgée a 39 ans. Elles sont majo­ri­tai­re­ment céli­ba­taires (89%), puis divor­cées, (10%), ou veuves (1%) », résume-t-il.

Le comman­di­taire, à l’ori­gine de cette viola­tion des données privées flagrante n’a pas été iden­ti­fié. Les inter­nautes spéculent donc, évoquant tour à tour un site de rencontres en ligne, ou les orga­ni­sa­tions gouver­ne­men­tales souhai­tant repeu­pler la Chine. Le pays serait en effet en manque de 60 millions de femmes, suite à la mise en place de la poli­tique de l’en­fant unique, en 1979, rappor­tait The Econo­mist en 2017.

Après des décen­nies passées à réduire la popu­la­tion, et à encou­ra­ger les nais­sances mascu­lines, le gouver­ne­ment commu­nique à grand renfort de slogans de propa­gande, exhor­tant les couples à « avoir des enfants pour le pays ». De nombreux médias dénoncent une poli­tique gouver­ne­men­tale « intru­sive et insen­sible ».

Source : Forbes

Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
udemy paid course free download

Plus de monde