fbpx

En Inde, les émis­sions de CO2 chutent pour la première fois en 40 ans

par   Denis Hadzovic   | 13 mai 2020

Les émis­sions de dioxyde de carbone (CO2) en Inde ont chuté pour la première fois depuis près de quatre décen­nies. Et cela n’est pas seule­ment dû au confi­ne­ment instauré dans le pays pour faire face au coro­na­vi­rus, expliquait BBC News mardi 12 mai.

Selon les analyses de Carbon Brief, la chute de la consom­ma­tion d’élec­tri­cité ainsi que l’es­sor des éner­gies renou­ve­lables ont affai­bli les demandes en éner­gies fossiles avant même l’ar­ri­vée de la pandé­mie de Covid-19. Cepen­dant, le confi­ne­ment natio­nal imposé en mars a permis de réduire dras­tique­ment le taux d’émis­sions de CO2 de l’Inde, qui n’était plus descendu depuis 37 ans.

L’étude précise que les émis­sions de carbone de l’Inde ont chuté de 15 % en mars, et d’en­vi­ron 30 % en avril, et ce en grande partie grâce à la mise à l’ar­rêt de l’ex­ploi­ta­tion du char­bon et du brûlage des gaz. Depuis le début du confi­ne­ment, la pollu­tion a égale­ment baissé d’au moins 60 % à Delhi.

India emissions fall chart

De plus, la consom­ma­tion de pétrole a elle aussi chuté, et ce de 18 % en mars 2020 par rapport à mars 2019. Pour sa part, le déve­lop­pe­ment des éner­gies renou­ve­lables a augmenté depuis le début de la pandé­mie, et ce dans le monde entier.

Crédits : BBC News

Selon l’Agence inter­na­tio­nale de l’éner­gie (IEA), l’uti­li­sa­tion mondiale de char­bon a chuté de 8 % pendant le premier trimestre de l’an­née, tandis que les demandes en éner­gies solaires et éoliennes sont légè­re­ment en hausse à l’in­ter­na­tio­nal.

Les écolo­gistes indiens espèrent que l’air sain et le ciel dégagé qu’au­ront pu appré­cier les Indiens pendant la période de confi­ne­ment les pous­se­ront à exer­cer davan­tage de pres­sion sur le gouver­ne­ment pour nettoyer le secteur de l’éner­gie et amélio­rer la qualité de l’air dura­ble­ment.

Source : BBC News

Plus de monde