fbpx

En Thaï­lande, les éléphants risquent de mourir de faim avec l’ar­rêt du tourisme

par   Pablo Oger   | 1 avril 2020

Plus de 1000 éléphants pour­raient mourir de faim en Thaï­lande à cause de l’im­pact de la crise du coro­na­vi­rus sur le tourisme local, rappor­tait la BBC le 31 mars.

L’ab­sence de tourisme en Thaï­lande pour­rait avoir un impact insoupçonné, si elle perdure. En effet, de nombreux gardiens ont du mal à se procu­rer de la nour­ri­ture pour leurs éléphants captifs, ces animaux pouvant manger jusqu’à 200 kg de nour­ri­ture par jour. « Si aucune aide n’est appor­tée pour assu­rer leur sécu­rité, ces éléphants, dont certaines sont enceintes, mour­ront de faim ou seront jetées à la rue pour mendier », a déclaré Lek Chai­lert, fonda­trice de la fonda­tion Save Elephant.

Certains éléphants pour­raient aussi être vendus à des zoos ou renvoyés à l’ex­ploi­ta­tion fores­tière illi­cite, qui a offi­ciel­le­ment inter­dit l’uti­li­sa­tion des éléphants en 1989. « Les pers­pec­tives sont très sombres si l’on ne reçoit pas immé­dia­te­ment une aide finan­cière », ajoute Lek Chai­lert.

Si main­te­nir ces animaux nour­ris et en bonne santé en temps normal est déjà un défi, la situa­tion est encore plus compliquée pendant la saison sèche. « Le pire scéna­rio est que les proprié­taires devront choi­sir entre eux et leurs éléphants », explique Kerri McCrea, qui gère le Kindred Spirit Elephant Sanc­tuary à Mae Chaem, dans le nord de la Thaï­lande. « Ici les gens n’ont pas grand-chose, mais ils font ce qu’il faut pour garder les éléphants en vie pour l’ins­tant. »

Source : BBC

Plus de monde