Horreur : cet artiste russe tatoue son chat à quatre reprises

par   Ulyces   | 13 février 2017

Un tatoueur russe de Ieka­te­rin­bourg, dans le centre de la Russie, a scan­da­lisé les inter­nautes après qu’un repor­tage sur ses pratiques a été diffusé sur le site du média Life. À raison. Connu sous le nom d’Alek­sandr, il a tatoué son chat sphynx à plusieurs reprises, provoquant la colère des défen­seurs des animaux. La pauvre créa­ture, nommée Demon, a désor­mais quatre tatouages typiques de l’uni­vers du gang­sté­risme repré­sen­tant notam­ment des cartes à jouer, un péni­ten­cier et une ciga­rette. Le chat avait été endormi avec des anes­thé­siants. Yeli­za­veta Skory­nina, une mili­tante russe pour les droits des animaux, dénonce la cruauté de la pratique et les risques auxquels l’in­cons­cience de son proprié­taire expose Demon. « Les anes­thé­siants l’em­pêchent de bouger, mais son cerveau marche très bien. S’il conti­nue, cela pour­rait lui causer des problèmes cardiaques », explique-t-elle, révol­tée. Inter­rogé sur ses agis­se­ments, le tatoueur s’est dit « désolé » de faire subir cela à son chat. « D’ha­bi­tude il s’en remet très bien », s’est-il défendu. Un confrère inter­rogé par le Daily­mail a assuré le jour­nal anglais qu’il s’agis­sait d’une veille pratique. En 2012 déjà, l’ar­tiste Timur Rimut, venu du Tatars­tan, avait tatoué son chat d’un large « carpe diem ». Cette pratique révol­tante serait de plus en plus répan­due dans le pays. Source : Daily­mail

Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy course