fbpx

Il adopte un garçon de 13 ans aban­donné par ses parents à l’hô­pi­tal

par   Nicolas Pujos   | 5 mars 2020

Aux États-Unis, Peter Muta­bazi a récem­ment adopté Anthony. Cet adoles­cent de 13 ans avait été aban­donné par ses parents puis adopté avant d’être de nouveau aban­donné, rela­tait le Daily Mail le 3 mars.

Agent immo­bi­lier à Char­lotte, en Caro­line du Nord, Peter Muta­bazi s’est occupé de 12 enfants, âgés de 2 à 11 ans, ces trois dernières années. Ce céli­ba­taire a ainsi obtenu une licence déli­vrée par l’État afin de pouvoir s’oc­cu­per de mineurs placés en famille d’ac­cueil.

Alors qu’il ne voulait plus prendre soin d’en­fants que le week-end, les sépa­ra­tions succes­sives étant deve­nues trop doulou­reuses, les services sociaux lui ont proposé Anthony. Après avoir appris son histoire, Peter Muta­bazi a accepté. Aban­donné par sa mère biolo­gique alors qu’il avait 2 ans, Anthony avait été adopté par une famille, qui l’a à son tour aban­donné à l’hô­pi­tal une dizaine d’an­nées plus tard.

Des liens se sont rapi­de­ment tissés entre Anthony et son futur père adop­tif et l’adop­tion a été offi­cia­li­sée le 12 novembre 2019 par la justice. « Cela a pris du temps, mais je savais qu’il serait mon fils », raconte Peter Muta­bazi. « Personne ne voulait de lui et il est vrai­ment diffi­cile de trou­ver des maisons ou des familles qui accep­te­raient un garçon de 11 ans. »

Origi­naire d’Ou­ganda, Peter Muta­bazi a lui-même dû quit­ter son foyer à 10 ans pour fuir un père violent. Il a fini par démé­na­ger aux États-Unis, où il a aidé des enfants dans le besoin pour une orga­ni­sa­tion huma­ni­taire chré­tienne. Il s’es­time aujourd’­hui béni d’avoir rencon­tré Anthony. « J’ai l’im­pres­sion qu’il a changé ma vie plus que je n’ai changé la sienne », dit-il.

Source: Daily Mail

Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

Plus de monde