fbpx

Il kidnappe le dealer qui tentait de l’ar­naquer et demande une rançon

par   Denis Hadzovic   | 11 juin 2020

À Chenôve, près de Dijon, un adoles­cent de 17 ans a voulu se faire passer pour un dealer de weed. En essayant d’ar­naquer son client, il s’est fait rattra­per et enle­ver par ce dernier, qui a demandé une rançon pour sa libé­ra­tion, rappor­tait Le Progrès mercredi 10 juin.

Dans la nuit du jeudi 4 juin, Nassim a tenté d’es­croquer un homme pendant une pseudo-tran­sac­tion d’un kilo de résine de canna­bis. Alors qu’il n’avait abso­lu­ment pas de shit sur lui, Nassim a tenté de prendre la fuite avec ses deux complices après que son ache­teur lui a remis 1 000 euros en liquide.

Mais le client, un tren­te­naire de 33 ans, n’a pas accepté de se lais­ser avoir de la sorte. Il a pour­suivi les trois adoles­cents et a kidnappé le faux dealer, qu’il a enfermé dans le coffre de sa voiture. L’homme, accom­pa­gné par deux complices, aurait même menacé Nassim avec un couteau et un katana avant de deman­der une rançon à son père pour le libé­rer.

Ce dernier a immé­dia­te­ment appelé la police après avoir reçu plusieurs SMS récla­mant 1 000 euros en échange de son fils. Les malfai­teurs menaçaient même de couper un doigt de Nassim. Pour Eric Mathais, procu­reur de la Répu­blique de Dijon, cette histoire est « digne des mauvais films poli­ciers ».

Le lende­main du kidnap­ping, un proto­cole d’en­lè­ve­ment a été ouvert par la police judi­ciaire de Dijon et la BRI. Les poli­ciers ont pu loca­li­ser le tren­te­naire au volant de son Audi, notam­ment grâce à un héli­co­ptère de la gendar­me­rie natio­nale. Mais l’homme refu­sait d’ob­tem­pé­rer et a percuté un véhi­cule de police, bles­sant un fonc­tion­naire.

Fina­le­ment, il a été arrêté à 18 h 30 et Nassim a pu être libéré, souf­frant de simples contu­sions. L’enquête a égale­ment permis l’in­ter­pel­la­tion des deux complices du tren­te­naire. Ce dernier a été placé en déten­tion provi­soire tandis que les deux autres sont mis en examen en atten­dant leur procès.

Source : Le Progrès

Plus d'epic