fbpx

Il pleut des diamants sur Uranus et Neptune

par   Denis Hadzovic   | 1 juillet 2020

Des scien­ti­fiques améri­cains de l’uni­ver­sité Stan­ford ont repro­duit les condi­tions des planètes Uranus et Neptune en labo­ra­toire. Ils ont ainsi décou­vert qu’il pleut des diamants sous la surface de ces géantes glacées, rappor­tait SLAC Stan­ford mardi 16 juin.

Le mois dernier, ces scien­ti­fiques ont publié une étude qui décrit leur modé­li­sa­tion des condi­tions sur Neptune et Uranus. Partant du prin­cipe que des diamants peuvent se former à partir de méthane, sous certaines condi­tions, ils ont utilisé une espèce de poly­sty­rène aux proprié­tés voisines.

Pour que les condi­tions soient les mêmes qu’à 10 000 km sous la surface de Neptune et Uranus, ils ont appliqué de la chaleur et une pres­sion au poly­sty­rène puis ont généré des ondes de choc à travers le maté­riau grâce à un laser. La tempé­ra­ture est alors montée à 4 726°C (celle du noyau terrestre est d’en­vi­ron 6 000°C) et le carbone s’est trans­formé en diamant.

Pour Domi­nic Kraus, qui a dirigé l’étude, cette conver­sion pour­rait expliquer pourquoi l’in­té­rieur de Neptune contient deux fois plus d’éner­gie que ce qui est absorbé en prove­nance du Soleil. Pendant leur chute vers le noyau de la planète, les diamants neptu­niens provoque­raient une éner­gie ther­mique de nature à réchauf­fer leur envi­ron­ne­ment.

Source : SLAC Stan­ford

PLUS DE SCIENCE