Ils croyaient voler une toile de 3 millions d’eu­ros, la police l’avait rempla­cée par un faux

par   Malaurie Chokoualé   | 14 mars 2019
Crédits : Wiki­me­dia

Leurs mines décon­fites doivent valoir tout l’or du monde à l’heure qu’il est. Ces voleurs pensaient avoir volé un tableau de Pieter Brue­ghel le Jeune d’une valeur de trois millions de d’eu­ros, mais ce n’était qu’une copie. La police a eu le nez creux et a procédé à un échange dans le plus grand secret pour coin­cer le gang, rapporte The Inde­pendent. La toile était bien exécu­tée, certes, mais d’une valeur tout de suite beau­coup plus anec­do­tique.

La bande de voleurs voulait subti­li­ser La Cruci­fixion du célèbre peintre brabançon dans une église de la petite loca­lité de Castel­nuovo Magra en Ligu­rie, dans le nord de l’Ita­lie. Durant le mois de février, les auto­ri­tés avaient eu vent de rumeurs sur un vol qui se prépa­rait sous leur nez. Elles ont donc décidé de mettre le tableau en lieu sûr. Les voleurs ont brisé la vitrine qui proté­geait le cadre avec un marteau et sont partis avec le faux sous le bras.

L’ori­gi­nal de 1617 est actuel­le­ment en sûreté dans un entre­pôt sécu­risé, tandis que les voleurs, eux, sont toujours en fuite. La police avait placé des camé­ras de surveillance dans l’église ; elle est à présent en train d’es­sayer d’iden­ti­fier les membres du groupe.

Source : The Inde­pendent

Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
online free course

Plus d'epic