Impres­sionné par la gram­maire de leurs SMS, ce juge épargne la prison à deux dealers

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 4 janvier 2019

Le juge a salué leur ortho­graphe et leur gram­maire parfaites. Luke Rance, 19 ans, et son ami Bran­don Kerri­son, 21 ans, deux étudiants anglais dealers de weed sur le téco, ont évité la prison grâce aux SMS qu’ils envoyaient à leurs clients, rapporte The Inde­pendent. Les deux Britan­niques ont été arrê­tés en décembre 2017 et accu­sés de posses­sion de drogue avec inten­tion de la revendre, dans la région de Gower, aux Royaume-Uni.

Mais le mercredi 2 janvier 2019, Luke Rance et Bran­don Kerri­son n’ont fina­le­ment été condam­nés qu’à effec­tuer 100 heures de TIG, le juge David Hale souli­gnant que « la gram­maire et la ponc­tua­tion [des dealers étaient] parfaites ». Aucun des deux jeunes hommes n’avait de casier judi­ciaire et tous les deux ont des projets profes­sion­nels en cours. « J’es­père qu’au­cun tribu­nal ne verra plus jamais l’un d’entre vous à l’ave­nir », a prévenu le juge du tribu­nal royal de Swan­sea.

Arrê­tés en posses­sion de canna­bis et de cocaïne, Luke Rance et Bran­don Kerri­son ont reconnu les faits qui leurs étaient repro­chés. La police avait égale­ment trouvé des sacs de marijuana dans la chambre de Luke Rance, repré­sen­tant plus de 1 300 euros de marchan­dise. Ne pas écrire leurs SMS en abrégé les aura donc sauvés d’un séjour en prison.

Source : The Inde­pendent 

Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Nulled WordPress Themes
free download udemy course

Plus de weed