Emmené en urgence à l’hôpital à son arrivée à l’aéroport de Chicago dimanche 8 décembre, le rappeur américain Juice WRLD est mort à l’âge de de 21 ans. Selon des sources policières citées par TMZ le lendemain, il aurait avalé plusieurs pilules de Percocet (un puissant anti-douleur) avant l’atterrissage pour les cacher à la police.

À en croire le récit fait par le média, le pilote du jet privé a averti les autorités que des armes à feu étaient à bord. Le FBI et la Federal Aviation Administration (FAA) sont donc montés dans l’avion à son arrivée au sol. Cela aurait poussé Juice WRLD à avaler le Percocet afin de le faire disparaître.

L’artiste a alors été pris de convulsions avant de faire un arrêt cardiaque. Une autopsie a été réalisée lundi mais des éléments complémentaires sont attendus pour faire la lumière sur son décès. Trois revolvers, 30 kg de weed et six bouteilles de sirop pour la toux à la codéine ont été saisis dans l’appareil.

Source : TMZ