La Chine a détecté de mysté­rieux signaux cosmiques grâce à son téles­cope géant

par   Mathilda Caron   | 10 septembre 2019
Crédits : FAST

Des astro­nautes chinois ont détecté des signaux spatiaux d’ori­gine incon­nue grâce au plus grand radio­té­les­cope du monde, rappor­tait le quoti­dien chinois anglo­phone China Daily le 9 septembre. Leur source se trou­ve­rait à trois milliards d’an­nées-lumière de la Terre.

Situé dans la province du Guiz­hou, le FAST, fonc­tion­nel depuis 2016, est grand comme 30 terrains de foot­ball. À l’aide de cet appa­reil, des sursauts radio rapides (FRB) ont été détec­tés le 30 août puis de nouveau le 3 septembre, avec plus de 20 impul­sions.

Les FRB (fast radio bursts) ont été iden­ti­fiés pour la première fois en 2007, et repré­sentent des rafales de radia­tions d’une durée de plusieurs milli­se­condes.

Natu­rel­le­ment, ces fréquences ont de bonnes chances de prove­nir d’un phéno­mène cosmique banal, quoique non-iden­ti­fié. Et pour­tant, l’es­poir de deve­nir la première nation humaine à entrer en contact avec une civi­li­sa­tion extra­ter­restre est une des raisons pour lesquelles le FAST a été construit. Reste à décou­vrir la signi­fi­ca­tion de ces mysté­rieuses fréquences.

Source : The China Daily 

Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
udemy course download free

PLUS DE SCIENCE