La Nouvelle-Zélande va orga­ni­ser un réfé­ren­dum sur la léga­li­sa­tion de la weed

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 18 décembre 2018
Crédits : Roberto Valdi­via

Les habi­tants du pays vont devoir tran­cher. En 2020, la Nouvelle-Zélande orga­ni­sera un réfé­ren­dum sur la léga­li­sa­tion de la consom­ma­tion récréa­tive de canna­bis, rapporte le Guar­dian. En décembre 2018, l’usage théra­peu­tique de la marijuana a déjà été voté dans le pays et mardi 18 décembre 2018, le gouver­ne­ment a annoncé que le réfé­ren­dum se tien­drait au même moment que les élec­tions légis­la­tives, qui s’or­ga­nisent géné­ra­le­ment au mois de septembre.

Il s’agit là d’un accord passé entre le parti des Verts et le parti travailliste au pouvoir, qui s’était engagé à orga­ni­ser un tel scru­tin dans le cadre d’un accord de confiance. Très popu­laire en Nouvelle-Zélande, le canna­bis est « la drogue que l’on trouve le plus faci­le­ment et 50 % de la popu­la­tion en a déjà consommé », a affirmé Ross Bell, le président de l’as­so­cia­tion New Zealand Drug Foun­da­tion.

Une étude menée en juillet 2018 par l’or­ga­ni­sa­tion montrait que 67% de la popu­la­tion de Nouvelle-Zélande était favo­rable à la léga­li­sa­tion, ou à la dépé­na­li­sa­tion de la consom­ma­tion récréa­tive du canna­bis. Certains poli­tiques ont déjà dénoncé la manœuvre du parti travailliste, affir­mant que le réfé­ren­dum allait être orga­nisé pour faire diver­sion. « Je pense que nous avons un gouver­ne­ment qui veut détour­ner l’at­ten­tion des problèmes essen­tiels au cœur des légis­la­tives », a ainsi affirmé Simon Bridges, le chef du Parti natio­nal.

Source : The Guar­dian

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
free download udemy paid course

Plus de weed