fbpx

La pénu­rie de porc pousse une partie de la Chine à manger plus de chien

par   Adrien Gingold   | 22 octobre 2019

Les ruptures d’ap­pro­vi­sion­ne­ment conti­nuant de faire haus­ser le prix du porc en Chine, le chien fait son retour dans les assiettes, révèle ce 22 octobre le South China Morning Post. Viande la plus popu­laire de Chine, le porc est devenu quasi­ment introu­vable à cause de la peste porcine afri­caine. Une situa­tion qui a pour effet de faire reve­nir les Chinois à une viande qui avait perdu de son attrait ses dernières années : le chien.

En quelques mois, le prix du cochon a doublé. Un coup dur pour les Chinois qui consomment plus de la moitié des porcs mangés dans le monde : « Le porc ne coûtait qu’une douzaine de yuans [0,13 euros] pour 500 grammes l’an­née dernière, il en coûte main­te­nant plus de 30 [3,81 euros] », se plaint une consom­ma­trice inter­ro­gée par le jour­nal.

Le Bureau natio­nal des statis­tiques de Chine a déclaré que le prix moyen du porc dans l’en­semble du pays avait augmenté de 69 % en septembre par rapport à l’an­née précé­dente, et que les prix devraient encore augmen­ter. La viande préfé­rée des Chinois est deve­nue un luxe, et ces derniers doivent désor­mais se tour­ner vers des solu­tions alter­na­tives.

Parmi elles, le retour à la viande de chien, plus écono­mique et très présente en Asie, est de nouveau recom­mandé par les serveurs des restau­rants chinois. Si les chiffres donnent le vertige – on estime que 25 à 30 millions de chiens sont mangés chaque année en Asie –, la croyance popu­laire qui veut que cette pratique soit tota­le­ment accep­tée est fausse, 6 Chinois sur 10 s’op­po­sant à la consom­ma­tion de viande de chien. Malheu­reu­se­ment, la hausse des prix du porc menace d’ag­gra­ver le sort des chiens.

Source : The South China Morning Post

Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
free download udemy paid course

Plus de monde