La police britan­nique ne veut plus de blagues sur la coif­fure de ce fugi­tif

par   Nicolas Pujos   | 14 août 2019
Crédits : Police de Gwent

À Newport, au Pays de Galles, la police a publié la photo d’un fugi­tif sur Face­book pour obte­nir des infor­ma­tions à son sujet. Jermaine Taylor a enfreint les règles de sa liberté condi­tion­nelle. Selon de nombreux inter­nautes, il prend aussi des liber­tés avec les normes capil­laires.

Avec plus de 90 000 commen­taires et 14 000 partages, l’opé­ra­tion a eu un impact consi­dé­rable, mais pas tout à fait celui attendu. Devant le flot de commen­taires et de blagues sur la coif­fure du suspect, la police du comté de Gwent a dû rappe­ler que ce n’était ni un jeu, ni un concours de blagues : « Si vous dites quelque chose d’of­fen­sant, d’in­dé­cent d’obs­cène ou de menaçant au sujet d’une personne, vous pouvez faire l’objet d’une enquête de la part de la police. »

Ce n’est pas tout : « La police de Gwent aime­rait remer­cier tous ceux qui ont aimé, commenté et partagé le message au cours des derniers jours – et bien­ve­nue à nos nouveaux amis inter­na­tio­naux ! […] Nous sommes vrai­ment recon­nais­sants envers tous ceux qui nous aident à repé­rer Jermaine Taylor, et nous devons admettre que quelques-uns de ces commen­taires nous ont fait rire. » À ce jour, Jermaine Taylor est toujours recher­ché.

Source : BBC

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
download udemy paid course for free

Plus d'epic