La viande fabriquée en labo­ra­toire est plus saine, moins chère et ne tue aucun animal

par   Ulyces   | 30 mars 2017

Crédit : Mark Agnor La viande sans viande, c’est possible. C’est tout le concept de la viande fabriquée en labo­ra­toire et il n’est pas nouveau. Plusieurs entre­prises travaillent sur la meilleure façon de créer la viande la plus « pure » possible. Par exemple, aux États-Unis, Memphis Meats veut faire de la viande sans tuer d’ani­maux – et on sait à quel point ce sujet est sensible. Tyson Foods lance un fonds d’in­ves­tis­se­ment dans l’es­poir de créer de la viande sans viande dedans. Quant à Mosa Meat, ils espèrent pouvoir servir le premier burger entiè­re­ment fabriqué en labo­ra­toire d’ici cinq ans. Crédit : Maas­tricht Univer­sity Ces belles inten­tions avaient initia­le­ment un coût exor­bi­tant. Pas plus tard que jusqu’à 2013, 5 grammes de viande in vitro coûtaient envi­ron 325 000 dollars. Grâce à l’avan­cée de l’in­dus­trie, le prix a chuté à… 11,36 dollars, soit 30 000 fois moins cher. Une défla­tion encore plus spec­ta­cu­laire que celle que permettent les Power­walls Telsa sur la facture d’élec­tri­cité. La fabri­ca­tion en labo­ra­toire ne coûte­rait ainsi plus que trois à quatre fois le prix de la viande tradi­tion­nelle : l’as­pect finan­cier ne sera alors plus une excuse pour les fabri­cants, s’ils tiennent vrai­ment à s’en­ga­ger pour sauver les animaux. Et ce n’est pas le seul enjeu. La viande in vitro soula­ge­rait égale­ment la planète : la surpro­duc­tion de viande clas­sique dans un cercle très fermé de pays entraîne de massives émis­sions de gaz à effet de serre depuis les fermes de produc­tion. Globa­li­sée, la fabri­ca­tion en labo­ra­toire rédui­rait ces émis­sions de 90 %. Source : New York Times

Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
online free course