Le monde le plus loin­tain jamais atteint par l’hu­ma­nité ressemble à une caca­huète géante

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 2 janvier 2019
Crédits : Johns Hopkins Univer­sity Applied Physics Labo­ra­tory/James Tuttle Keane

Alors que la planète Terre et ses habi­tants accueillaient la nouvelle année dans une eupho­rie coutu­mière, la NASA annonçait le 1er janvier se rappro­cher de l’objet le plus éloi­gné jamais visité par un engin spatial, à renfort d’une image floue mais bien réelle. L’agence améri­caine a même donné un nom à ce qui ressemble à une grosse caca­huète : Ultima Thule.

Situé à envi­ron 6,4 milliards de kilo­mètres de la Terre – 43,4 unités astro­no­miques du Soleil –, dans une région encore mysté­rieuse pour les astro­phy­si­ciens appe­lée cein­ture de Kuiper, l’objet en rota­tion a été aperçu pour la première fois en 2014 par le téles­cope spatial Hubble. Ce n’est toute­fois que ce 1er janvier 2019 que les scien­ti­fiques du labo­ra­toire de physique appliquée John Hopkins et du South­west Research Insti­tute ont pu obser­ver de plus près cette masse mysté­rieuse grâce à la sonde New Hori­zons.

Quelques heures après la rencontre, les scien­ti­fiques ont reçu les premières images, prises à une distance de 3 500 km. Les scien­ti­fiques ont ainsi pu esti­mer qu’Ul­tima Thule mesu­rait envi­ron 32 km sur 16 km. Alors que ces images consti­tuent un premier aperçu d’Ul­tima Thule – ou « PT1 » et « 1110113Y » pour les profes­sion­nels –, les scien­ti­fiques ont annoncé attendre des images de meilleure réso­lu­tion dans les heures qui viennent ; celles-ci permet­tront d’en savoir plus sur cette véri­table quille de bowling en rota­tion dans le vide cosmique.

Source : NASA

Premium WordPress Themes Download
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy paid course

PLUS DE SCIENCE