fbpx

Le monde se dirige tout droit vers une pénu­rie de préser­va­tifs à cause du coro­na­vi­rus

par   Adrien Gingold   | 28 mars 2020

Karex Berhad, l’en­tre­prise malai­sienne qui vend un préser­va­tif sur cinq dans le monde, n’a pas produit de latex au cours des dix derniers jours. Si la situa­tion perdure, le monde pour­rait venir à manquer de préser­va­tifs, écri­vait Metro vendredi 27 mars.

Ces dix derniers jours, ce sont pas moins de 100 millions de préser­va­tifs qui n’ont pas été fabriqués par les trois usines du géant du latex malai­sien.

Et le confi­ne­ment en Malai­sie étant censé durer jusqu’au 14 avril, la pénu­rie risque de durer, s’alarme le direc­teur de l’en­tre­prise Goh Miah Kiat. Ce dernier a déclaré que la situa­tion pour­rait notam­ment tour­ner à la catas­trophe pour les programmes huma­ni­taires en Afrique. Karex Berhad est actuel­le­ment en négo­cia­tion avec le gouver­ne­ment malai­sien pour tenter d’ob­te­nir une auto­ri­sa­tion excep­tion­nelle de réou­ver­ture de ses usines.

Les autres pays produc­teurs de préser­va­tifs comme l’Inde et la Thaï­lande étant égale­ment touchés par la pandé­mie, le monde du latex a main­te­nant les yeux rivés sur la Chine et ses usines, qui viennent juste de rouvrir leurs portes.

Source : Metro

Plus de monde