fbpx

Les États-Unis accusent Nico­las Maduro de narco-terro­risme

par   Pablo Oger   | 26 mars 2020

Les États-Unis accusent le président véné­zué­lien Nico­las Maduro et d’autres hauts respon­sables du pays de trafic de drogue, rapporte BBC News ce jeudi 26 mars.

Cette déci­sion, qui risque d’aug­men­ter les tensions entre les deux pays, a été annon­cée par le procu­reur géné­ral William Barr. Les États-Unis ont égale­ment offert une récom­pense de 15 millions de dollars pour toute infor­ma­tion menant à l’ar­res­ta­tion de M. Maduro.

Ce ne sont pas les premières fric­tions entre Nico­las Maduro et les États-Unis, qui l’ont long­temps accusé de diri­ger un régime corrompu et brutal. Outre M. Maduro, l’acte d’ac­cu­sa­tion améri­cain concerne égale­ment quatre autres hauts respon­sables véné­zué­liens, dont le juge en chef du pays.

« Le peuple véné­zué­lien mérite un gouver­ne­ment trans­pa­rent, respon­sable et repré­sen­ta­tif qui réponde aux besoins de la popu­la­tion et qui ne s’en­gage pas dans le trafic illi­cite de stupé­fiants », selon un commu­niqué du dépar­te­ment d’Etat améri­cain. Il ajoute que « ces personnes ont violé la confiance du public en faci­li­tant les expé­di­tions de stupé­fiants en prove­nance du Vene­zuela ».

Avec une telle déci­sion, Washing­ton se donne les moyens légaux de renver­ser le pouvoir du Vene­zuela. Elle reprend le terme de narco-terro­risme, inventé par la DEA pour inter­ve­nir à l’étran­ger.

Source : BBC News

Free Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
download udemy paid course for free

Plus de monde