fbpx

Les feux de forêts en Boli­vie ont déjà tué plus de 2 millions d’ani­maux

par   Servan Le Janne   | 27 septembre 2019
Crédits : minis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment de Boli­vie

Avant de causer toute une série d’ef­fets indi­rects sur l’en­vi­ron­ne­ment, les incen­dies en Amazo­nie ont eu une consé­quence immé­diate désas­treuse : en Boli­vie, ils ont tué plus de deux millions d’ani­maux, selon des experts cités par l’AFP jeudi 26 septembre.

Dans la savane tropi­cale de Chiqui­ta­nia, à l’est du pays, les biolo­gistes estiment que plus de 2,3 millions d’ani­maux ont disparu. Parmi les victimes, on trouve des pumas, des jaguars, des cerfs ou des lamas, mais aussi de plus petites espèces comme les four­mis, les blai­reaux, les lézards, les tapirs et diffé­rents rongeurs.

Sur des images publiées par les médias locaux, des carcasses d’ani­maux sont visibles au milieu des arbres calci­nés, tandis que des oiseaux prennent la fuite. Les flammes ont dévasté plus de quatre millions d’hec­tares depuis le mois d’août, en sorte qu’il ne reste plus rien de la « forêt première » de la réserve de Tuca­vaca.

« La forêt est tota­le­ment carbo­ni­sée et les dommages sont irré­ver­sibles, il n’y aura jamais de retour à la normale », déplore la profes­seure Sandra Quiroga, de l’uni­ver­sité de Santa Cruz. Des asso­cia­tions accusent le président Evo Mora­lez d’avoir encou­ragé le brûlage de terres pour déve­lop­per la produc­tion agri­cole. Pour sa part, le gouver­ne­ment attri­bue prin­ci­pa­le­ment les incen­dies au temps sec.

Source : AFP

 

Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
online free course

Plus de monde