fbpx

Les prisons néo-zélan­daises s’équipent de machines à granité

par   Servan Le Janne   | 29 avril 2019

Même à l’ombre, il peut faire extrê­me­ment chaud en Nouvelle-Zélande. Pour rafraî­chir les déte­nus et éviter les débor­de­ments, l’ad­mi­nis­tra­tion péni­ten­tiaire a dépensé un million de dollars néo-zélan­dais (600 000 euros) en grani­tés, rapporte le Guar­dian ce 29 avril 2019.

D’après une infor­ma­tion obte­nue par le Natio­nal Party, une forma­tion d’op­po­si­tion, 193 machines ont été ache­tées après la vague de chaleur de l’été 2017–2018 (pendant nos mois d’hi­ver). Asso­ciées à des venti­la­teurs et des serviettes mouillées, elles devaient notam­ment éviter les tensions causées par le mercure.

Pour le leader du Natio­nal Party, Simon Bridges, cette dépense est « irres­pon­sable » en ce qu’elle consti­tue « un extra­or­di­naire gâchis d’argent du contri­buable ». Aucun inci­dent grave n’a été a déploré durant l’été 2018–2019, a répondu le respon­sable des services péni­ten­tiaires, Neil Beales, pour prou­ver l’ef­fi­ca­cité du dispo­si­tif.

« Nous étions dans une situa­tion où les tensions signi­fi­ca­tives et les agres­sions entre prison­niers pouvaient augmen­ter », a défendu le commis­saire natio­nal de la police, Andy Milne. « Il y avait donc un vrai risque que des prison­niers ou du person­nel soient bles­sés. »

Source : The Guar­dian

 

Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
free download udemy paid course

Plus de monde