Tandis que l’épidémie de Covid-19 semble en voie d’être maîtrisée à Wuhan, après 52 jours de quarantaine, les villes du reste du monde se vident au rythme de la progression du virus. Particulièrement en Europe, nouvel épicentre de la pandémie, et aux États-Unis, où Donald Trump a déclaré l’état d’urgence national.

Madrid

Placée en état d’alerte depuis le vendredi 13 mars par le gouvernement, l’Espagne voit ses rues se vider et la perspective d’une quarantaine nationale se rapprocher. À Madrid ce matin, les rues étaient vides à l’exception de longues queues devant les supermarchés pour faire le plein avant de rester confinés.

Barcelone

L’heure n’est plus à la fête à Barcelone, où les artères principales de la ville comme Paseig de Gracia (les Champs-Élysées locaux) n’ont jamais été aussi vides.

View this post on Instagram

Nos quedamos en casa_look Paseo de Gracia

A post shared by Bruno Aguilar Kremer (@borjamari_sancu) on

Italie

C’est bien sûr en Italie que l’effet est le plus impressionnant. À Milan, Rome, Venise ou Sienne, les places qui abritent les plus beaux monuments du pays sont désertes, pendant que les Italiens donnent de la voix sur leurs balcons.

https://www.instagram.com/p/B9q4SV3KCHv/

Londres

Crédits : The Sun

Crédits : The Sun

New York

New Delhi

Tokyo

Disneyland Tokyo vu du ciel le 1er mars.

La Mecque

https://twitter.com/aschia_mizuki/status/1236056734843777024